Les femmes créatrices d’art et de pensée
16 juin 2014 par Richard Miller Télécharger l'article en PDF

Je commencerai par une anecdote. Ayant été invité, il y a quelques années à présenter une conférence sur les origines du libéralisme, j’avais choisi de rappeler combien Germaine de Staël avait joué un rôle important dans l’élaboration de la pensée libérale . Cette femme hors du commun avait en effet rassemblé autour d’elle le « Cercle de Coppet » auquel participèrent quelques-uns des grands noms du libéralisme politique et économique. J’insistai aussi sur la pensée de Germaine de Staël, sur ses idées, sur son approche politique, ainsi que sur les romans dont elle est l’auteur… Enfin, je soulignai un manquement : l’historiographie du libéralisme ne mentionne quasiment ni son rôle ni son nom, et si c’est le cas elle n’est alors que l’ombre de Benjamin constant. J’avais donc le sentiment d’avoir bien rempli ma mission et avoir fait œuvre utile : utile pour la connaissance du libéralisme tout autant que pour la cause féminine. Mais à la sortie, une amie, Françoise Colinia, me dit n’avoir pas apprécié qu’en présentant la vie de Germaine de Staël, j’aie insisté sur ses aventures amoureuses, sur sa vie sexuelle, etc. Selon elle, je n’aurais pas procédé de la sorte pour un auteur masculin. Cette remarque ne m’a jamais quitté et la conférence d’aujourd’hui est, d’une certaine façon, une réponse à celle-ci. Lire la suite au format PDF

© Richard Miller - Conception & réalisation : eXona.be