MARBIE, STAR de Couillu les 2 Eglises - éléments d'analyse par Richard Miller
23 avril 2014 par Richard Miller Télécharger l'article en PDF

 

 

 

S’il est banal de rappeler qu’un film peut séduire de différentes façons - séduire différemment différentes personnes, mais aussi séduire une même personne pour des raisons différentes - un tel rappel n’est pas sans intérêt dans le cas de Marbie Star de Couillu-les-2-Eglises. Après avoir vu le film de Dominique Smeets, qualifié voire baptisé « d’improbable », cette question « pourquoi un film me plaît ou non » ne m’a pas lâché.  

 

J’aime ce film, et j’ai vécu, lors de l’avant-première, un très beau moment de cinéma. Toutefois, comme si le plaisir suscité par l’émotion ne suffisait pas, comme si ce film à la différence de tant d’autres qui m’ont plu, en appelait davantage, je n’ai cessé d’y penser. Qu’est-ce qui fait qu’une œuvre d’art, littéraire, cinématographique ou autre, tient, comme on dit, la route ? Qu’elle tienne suffisamment la route pour pouvoir croiser celles que chaque spectateur, séparément, trace dans et avec la vie qui lui est propre ?

 

(...)

 

La suite, en version PDF

© Richard Miller - Conception & réalisation : eXona.be