Enfants admis
17 janvier 2013 par Richard Miller

Article du journal "Le Soir" du 17 janvier 2013

Hugo Cabret : la création selon Scorsese
29 juillet 2012 par Richard Miller

Ceci est le chapitre d'un prochain livre consacré au cinéma. Bonne lecture !!! Et n'hésitez pas à me communiquer vos suggestions. Richard Miller


« Rien à déclarer », mais beaucoup à dire…
14 février 2011 par Richard Miller

Pour la Saint-Valentin, sortie au cinéma : on a choisi "Rien à déclarer"...

Préface à "Thomas est amoureux" de Pierre-Paul Renders
07 novembre 2010 par Richard Miller

Ce texte très court constituait la Préface à la première monographie de la série que j'avais initiée en 2001, lorsque j'étais Ministre de la Communauté française, et qui devait être consacrée à des artistes et écrivains de Wallonie et de Bruxelles. Trois titres sont parus : Pierre-Paul Renders, Jean-Louis Lippert (par Eric Brogniet), et Philippe Delsaut (par Marcel Paquet). L'initiative ne fut pas poursuivie par mon successeur.

Quentin Tarantino et la « vengeance » du peuple juif
08 septembre 2010 par Richard Miller

Au moment où Quentin Tarantino préside la prestigieuse Mostra de Venise, le présent texte se veut un hommage rendu à un grand créateur d’images, de mots et de sensations. Et puisque son dernier film, Inglourious Basterds, se situait sur le terrain de l’Histoire – la guerre contre le nazisme – nous tenterons de le voir politiquement, en fonction notamment de la reprise en ce même début septembre des négociations israélo–palestiniennes à Washington.

La vengeance du peuple juif selon Tarantino
09 septembre 2009 par Richard Miller

Inglourious Basterds de Quentin Tarantino « projette » les spectateurs que nous sommes au cœur d’une question essentielle. En atteste le malaise diffus, le parfum de polémique pressenti sous la plume de différents critiques. Ainsi Jean-Luc Douin signe un excellent article intitulé « A-t-on le droit de jouer avec Adolph ? », et conclut par ces mots : « Nous ne sommes pas ici dans le démenti ni dans le révisionnisme. Juste sur un terrain délicat » (Le Monde, 19/8/2009). Tarantino est-il allé trop loin ? A-t-il dépassé les limites du politiquement correct en montrant à l’écran, et en faisant de l’écran lui-même, la vengeance du peuple juif ? Ce type d’interrogations est nouveau au sujet de Tarantino. Si certains se sont inquiétés de la violence « gratuite » de telle scène de Reservoir Dogs (l’oreille tranchée par le rasoir) ou de Pulp Fiction (la mort malencontreuse de Marvin), c’est la première fois que la critique revêt une dimension politique.

Le 7ème art de la démocratie
01 février 2007 par Richard Miller

A l’instar de ce que fut le théâtre pour la démocratie athénienne, le cinéma, en tant qu’il est à la fois création, technologie et industrie, est le lieu où les démocraties, dans le monde/mondialisé d’aujourd’hui, se montrent, se voient et s’interrogent. Sur la page blanche de l’écran, celle révélée par la splendide ouverture des Hommes du Président (Pakula) et sur laquelle d’emblée s’écrit (du grec, graphein) la liberté inconditionnelle de la presse, les principes fondateurs de la démocratie sont à l’œuvre : droit de s’exprimer, de se déplacer, de s’assembler, de travailler, de créer, de vivre avec sécurité, dans la justice et la dignité…Toutefois, ce que l’œuvre d’art cinématographique renvoie à la société n’est pas un reflet neutre –l’écran n’est pas un miroir-, mais une image qui inquiète, qui ne laisse pas en quiétude, qui problématise la réalité concrète de la vie au sein de cette société et ce, quels que soient ses principes fondateurs. Si toute société a besoin de cette projection critique d’elle-même, de ses inquiétudes et insuffisances, auxquelles doivent répondre les réformes nécessaires, seul le système démocratique en a la capacité et la force.

« Syriana » de Stephen Gaghan
19 avril 2006 par Richard Miller

« Syriana » est le mot utilisé par la CIA pour désigner une vision remodelée du Moyen-Orient, de cette région du monde qui a vu naître les civilisations et les monothéismes. Région aussi où, depuis les Perses et les Grecs, se sont toujours succédé les conflits avec l’Occident.


© Richard Miller - Conception & réalisation : eXona.be